Banalisation et déni : Québec doit inclure l’enseignement de l’Holocauste dans le curriculum.

Profile picture for CIJA
CIJA
|July 12, 2022
Thumbnail

 

Un Québécois sur trois affirme avoir une « connaissance insuffisante » de l’histoire de l’Holocauste 

Montréal, QC – 12 juillet 2022 – Suite aux commentaires de l’avocate montréalaise Hélène Poussard lors du procès du chroniqueur néonazi Gabriel Sohier Chaput, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) demande au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, d’inclure l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste et la sensibilisation à l’antisémitisme dans le curriculum québécois. 

« La déclaration de Maître Poussard est la goutte qui fait déborder le vase, » a dit Eta Yudin, vice-présidente québécoise du CIJA. « Le ministre Roberge doit inclure l’histoire de l’Holocauste et à la sensibilisation sur l’antisémitisme dans le curriculum québécois, car c’est en comprenant le passé qu’on évite de le répéter. 

Dans le cadre de sa défense, l’avocate a affirmé : « Ça ne faisait pas partie du plan initial d’exterminer les juifs. Et est-ce vraiment six millions de victimes? Je pense que si des gens sont morts dans des camps de concentration, c’était pour sauver de l’argent. » Ajoutant : « C’est ce que j’ai appris à l’école. »  

Bien que certains enseignants couvrent la matière dans les cours d’histoire ou de littérature, l’éducation sur l’Holocauste ne fait pas partie du curriculum obligatoire au Québec.   

D’autres exemples de banalisation de l’Holocauste ont fait surface au cours des dernières années. L’appropriation de l’étoile de David jaune – en référence à celle portée pour identifier les Juifs par le régime Nazi – par les militants antivaccins a pu être observée lors de plusieurs manifestations par exemple. 

Selon un récent sondage, un Québécois sur trois estime avoir une « connaissance insuffisante » de l’histoire de l’Holocauste, comparativement à une personne sur quatre dans le reste du pays. La tendance est à la hausse année après année. 

« L’antisémitisme est bien souvent le canari dans la mine et prédit la radicalisation. Ce qui commence avec les juifs ne finit jamais avec les juifs, » a dit Yudin. « L'enseignement de l’histoire de l’Holocauste est un outil important dans la lutte contre l’antisémitisme. Nous avons tous un rôle à y jouer. » 

-30- 

 

À propos du Centre consultatif des relations juives et israéliennes 
Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) est l’agence de représentation des Fédérations juives du Canada. Le CIJA est une organisation nationale non partisane et sans but lucratif qui a pour mission de préserver, de protéger et de promouvoir la vie juive au Canada en défendant à l’échelle nationale les intérêts de la communauté juive canadienne en matière de politiques publiques.  

Stay In the Know!

Get all the latest information from our newsletter, "This Week in Canadian Jewish Advocacy."

CIJA is the advocacy agent of Jewish Federations across Canada. By clicking "Sign up," you consent to receive periodic updates from CIJA. You can unsubscribe at any time.
Profile picture for CIJA
About CIJA
The Centre for Israel and Jewish Affairs is the advocacy agent of Jewish Federations across Canada.