fbpx

Montée dangereuse de l’antisémitisme au Canada  

Mai 27, 2021 | FR Publications

Le récent conflit israélo-palestinien a donné lieu à une montée dangereuse de l’antisémitisme au Canada, les incidents augmentant en fréquence et en gravité.

La communauté juive était déjà le groupe religieux le plus touché par les crimes haineux déclarés par la police au Canada. Selon les données de 2019 de Statistique Canada, les Juifs sont visés en moyenne cinq fois par semaine par de tels crimes. Ces chiffres sont particulièrement troublants, car la communauté juive représente environ 1 % de la population canadienne, mais est la cible de 17 % des crimes haineux déclarés par la police.

L’histoire nous apprend que les crimes haineux contre un groupe ciblé peuvent être un signe précurseur de problèmes bien plus graves. La lutte contre l’antisémitisme vise certes à protéger la communauté juive, mais également tout le tissu social canadien. La montée récente de l’antisémitisme représente une nouvelle tendance inquiétante. En voici quelques exemples.

 

  • Le 16 mai à Montréal, lors d’un rassemblement pacifique en soutien à Israël, des manifestants ont été attaqués avec des roches et des bouteilles. Des Juifs facilement identifiables ont été poursuivis dans les rues et ont dû se cacher dans des magasins pour éviter d’être lynchés.
  • Cibler la communauté juive, des particuliers et des entreprises avec des images nazies, et ce, dans tout le pays.


Montréal – rhétorique de l’holocauste et du nazisme pour décrire Israël et les Juifs, et affiche ciblant des entreprises appartenant à des Juifs.

  • Des fenêtres des immeubles abritant le consulat d’Israël à Toronto et celui de Montréal ont été fracassées lors d’une manifestation anti-Israël.
  • L’arrondissement de Montréal-Nord a dû démettre le président de son conseil jeunesse, Zakaria Zaki Rouaghi, après que ce dernier eut tenu des propos haineux et à caractère raciste à l’endroit de la communauté juive.
  • Lors de la manifestation anti-Israël du 16 mai dernier à Montréal, certains manifestants étaient armés. Les policiers ont saisi une hache, des couteaux et du poivre de Cayenne. Divers actes criminels tels que des méfaits, des entraves et des agressions armées ont été commis et des arrestations ont eu lieu. Selon un journaliste présent sur les lieux, des bouteilles contenant un liquide s’apparentant à des cocktails Molotov ont également été saisies.

Montréal-Tweets ciblant les Canadiens juifs

  • Peu enclin à l’exagération, le Service de police de la Ville de Montréal a déclaré que l’on assistait à une vague de haine envers la communauté juive de la métropole.
  • De nombreux incidents touchant de jeunes Juifs victimes d’intimidation et tourmentés à l’école et sur les médias sociaux ont été rapportés. Par exemple, une étudiante de l’Université Wilfrid Laurier a téléchargé une vidéo glorifiant et encourageant la violence contre les Juifs en dansant avec un couteau.

Windsor, ON – Le mot “Shalom”, qui signifie “bonjour”, “paix” ou “plénitude” en hébreu, est recouvert d’images nazies et des lettres “F.U.”
Cette recrudescence de l’antisémitisme au Canada n’est pas une situation isolée : dans le monde entier, on observe une intensification inquiétante de la haine envers les Juifs. Qu’il s’agisse de jeunes parcourant des quartiers juifs en voiture en scandant « F— les juifs, violez leurs filles ! » au Royaume-Uniou d’émeutiers ciblant les Juifs aux États-Unis, la montée de l’antisémitisme à l’échelle mondiale est alarmante.

Ce que le Canada peut faire

En tant que pays ami à la fois d’Israël et des Palestiniens, le Canada peut jouer un rôle constructif de différentes façons.

  1. En offrant une aide humanitaire à Gaza, laquelle devrait être accompagnée d’une supervision internationale efficace de sorte qu’elle aille directement aux Palestiniens à des fins humanitaires, et non au Hamas pour rebâtir ses infrastructures terroristes.
  2. En exhortant Israël et l’Autorité palestinienne à renouer le dialogue avec la communauté internationale afin d’amener les deux parties à la table des négociations, sous l’égide des émissaires du Quartet (Nations Unies, Union européenne, Russie, États-Unis).
  3. Soutenir les efforts des deux peuples par l’entremise de l’Alliance pour la paix au Moyen-Orient (ALLMEP), le réseau le plus important et le plus dynamique d’artisans de la paix palestiniens et israéliens.
  4. Chez nous, le gouvernement fédéral devrait convoquer un sommet national sur l’antisémitisme pour s’attaquer à la recrudescence de l’antisémitisme au Canada.

Stay In The Know

Sign up for email updates and never miss out on Canadian. Jewish. Advocacy.