fbpx

Meilleures salutations de Jérusalem!

Fév 25, 2019 | WFOC

Meilleures salutations de Jérusalem! À titre de coprésidents du conseil d’administration national du CIJA, nous avons le privilège de diriger un groupe talentueux de membres du conseil qui orientent les efforts de défense des droits du CIJA. Bien que les travaux de l’organisation soient exhaustifs et visent de nombreux enjeux nationaux de politique sociale ayant des répercussions sur la communauté juive du Canada, on ne s’étonnera pas du fait que nous consacrons aussi beaucoup de temps à recueillir l’information la plus récente sur la situation sur le terrain en Israël afin que nous puissions mieux renseigner les Canadiens sur les défis que doit relever l’État juif.

À cette fin, le conseil d’administration vient tout juste de terminer son séminaire annuel en Israël. Nous avons connu une semaine intéressante et productive et nous tenons à partager quelques observations avec vous.

Le conseil d’administration a été reçu par les principaux dirigeants de la diplomatie et de la défense israélienne, y compris le président Rivlin qui a fait l’éloge des dirigeants du CIJA pour leur promotion des relations Canada-Israël et pour le maintien de l’appui à Israël en vue d’obtenir un consensus dans la vie publique canadienne. Le président Rivlin a aussi parlé de l’importance de renforcer les relations entre Israël et la diaspora juive, soulignant qu’il s’agit pour lui d’un objectif lors de sa prochaine visite officielle au Canada, à l’occasion de réunions auxquelles nous assisterons et auxquelles nous favoriserons la participation.

La dernière semaine a aussi servi à approfondir notre compréhension afin que nous puissions renforcer la capacité du CIJA à mener son travail de défense des intérêts de la communauté juive encore plus efficacement.

Trois enjeux ont servi de toile de fond à nos réunions :

1. Intensification du conflit régional avec l’Iran. En ce qui concerne la situation stratégique régionale (et plus précisément les enjeux de sécurité posés à Israël par l’Iran, la Russie et la Turquie), le conseil a profité de discussions pendant une demi-journée, notamment avec le chef d’état-major adjoint précédent du Tsahal, le major-général Yair Golan; le conseil a aussi assisté à une séance d’information présentée par la spécialiste du contrôle de l’arme nucléaire, Mme Emily Landau; et a reçu un aperçu stratégique des « méga-tendances » dans les questions de défense régionale du directeur général du ministère du Renseignement israélien, Chagai Tzuriel – un vétéran du Mossad ayant passé 30 ans à son service. Il est clair qu’Israël est déterminé à faire respecter ses « lignes rouges » qu’il a définies contre tout empiètement et toute agression de l’Iran, et cela peu importe la difficulté de l’enjeu et l’ampleur de la confrontation militaire directe que cela pourrait entraîner pour Israël.

2. La dangereuse impasse avec le Hamas à Gaza. Le général Golan nous a aussi emmenés faire une visite approfondie du périmètre de défense de Gaza, qui comportait une séance d’information donnée par le commandant de division de Gaza, le Brigadier général Avi Toledano, et une descente dans l’un des tunnels d’attaque terroriste creusés par le Hamas sous la frontière Gaza-Israël. Le Tsahal a opéré avec ténacité pour contrecarrer les attaques du Hamas à la frontière.

Le Conseil a aussi reçu l’autorisation (rarement accordée) d’effectuer une visite à l’intérieur du poste-frontière commercial de Kerem Shalom, qui favorise une énorme quantité d’échanges commerciaux et l’apport d’une aide d’Israël vers Gaza, un défi opérationnel et logistique complexe que nous avons pu observer directement. Cette visite nous a aussi permis de constater le détournement que fait le Hamas des ressources en gaz, électricité et ciment pour ses opérations militaires. Le Hamas exploite systématiquement son propre peuple en volant ces ressources et en empêchant ainsi leur acheminement vers des civils palestiniens.

3. Le plan de paix imminent des États-Unis.En ce qui touche la diplomatie de la paix, nous avons assisté à une séance d’information présentée par conseiller principal en politique étrangère et conseiller national adjoint en sécurité nationale, Reuven Azar attaché au premier ministre Netanyahu; ont participé également à la présentation le conseiller juridique du ministère des Affaires étrangères et le négociateur des processus de paix, l’ambassadeur Tal Becker de même que le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Nickolay Mladenov. Il semble qu’Israël s’apprête à amorcer une nouvelle ronde intensive de discussions de diplomatie sur la paix avec de nombreux États arabes et peut-être également avec les Palestiniens.

Le Conseil a aussi tenu des discussions libres plutôt difficiles avec le commissaire-général adjoint de l’UNRWA, discussion qui n’a pas donné des résultats satisfaisants pour le Conseil au chapitre de l’objectif, de la neutralité et de l’efficacité de l’organisation et qui a donné l’impression que l’UNRWA aide de façon considérable le Hamas.

Nous avons étudié les principes de la démocratie et de la justice en Israël (avec le directeur général du ministère de la Justice, Emi Palmor); les identités sionistes et les tensions entre Israël et sa diaspora (avec le professeur Gil Troy); les tensions sociales et religieuses domestiques en Israël (avec la nouveau mairesse de Bet Shemesh, Mme Aliza Bloch); les contraintes de la vie dans le climat traumatisant de la terreur (avec les co-fondateurs de la fondation Koby Mandell); et la couverture médiatique, avec trois éminents correspondants à l’étranger.

Enfin, le Conseil a visité CyberSpark – le campus cybernétique d’Israël à Beersheva ainsi que le Centre Peres pour la Paix et l’Innovation qui ouvrira bientôt ses portes à Jaffa. Ces visites ont accru notre compréhension des contributions d’Israël aux progrès mondial dans les domaines des technologies de la santé, de l’énergie, de l’environnement, de la cybernétique et de la défense; et des possibilités de partenariat entre Israël et le Canada dans ces domaines.

Il va de soi que la campagne électorale en cours en Israël a aussi retenu notre attention à un moment où les partis s’empressent de mettre la dernière main à leurs listes de candidats et à compiler leurs listes en vue des élections. Nous avons reçu des séances d’information de la part d’importants analystes politiques israéliens qui ont convenu que cette campagne sens dessus dessous vient à échéance beaucoup trop tôt. La campagne pourrait aussi être gravement affectée par les décisions possibles de mise en accusation qui pourraient être prises à l’encontre du premier ministre Netanyahu d’ici les 45 prochains jours; en outre, les négociations sur la coalition suivant l’élection pourraient aussi être grandement perturbées par le dépôt par les États-Unis de leur plan de paix.

Nous sommes très reconnaissants de l’accueil que nous ont réservé des Israéliens de grande renommée qui ont pris de leur temps précieux pour nous rencontrer. Nous apprécions aussi grandement le travail acharné des membres de l’équipe professionnelle du CIJA qui sont le cœur de l’organisme de défense des intérêts de la communauté juive.

Salutations cordiales,

Joel Reitman                                         Jeffrey Rosenthal
Coprésident du conseil                        Coprésident du conseil
d’administration du CIJA                     d’administration du CIJA

Stay in the know!

Get all the latest information from our Newsletter CIJA: Week in Review

Stay In The Know

Sign up for email updates and never miss out on Canadian. Jewish. Advocacy.