fbpx

Lettre ouverte de la coalition canadienne de lutte contre la haine en ligne

Nov 16, 2021 | Publications

Veuillez trouver en pièce jointe une lettre (en versions française et anglaise) de la Coalition canadienne pour contrer la haine en ligne à l’honorable David Lametti, C.P., député et Ministre de la Justice et procureur général du Canada et à l’honorable Pablo Rodriguez, C.P., député et Ministre du Patrimoine canadien au sujet de la haine en ligne.

Le 15 novembre 2021 

L’honorable David Lametti, C.P., député
Ministre de la Justice et procureur général du Canada
Chambre des communes 

L’honorable Pablo Rodriguez, C.P., député
Ministre du Patrimoine canadien et lieutenant du Québec
Chambre des communes

 

Messieurs les Ministres, 

Établie au printemps de 2020, a Coalition canadienne pour contrer la haine en ligne regroupe différentes communautés et organisations qui sont la cible directe de propos haineux sur le Web. Elle a comme objectif de protéger les diverses communautés – et l’ensemble de la population canadienne – contre cette forme de haine grandissante. 

Nous savons que le gouvernement s’est engagé à présenter un important projet de loi pour réglementer la haine en ligne et nous vous écrivons aujourd’hui pour vous exhorter à adopter celui-ci rapidement. 

Le moment est venu d’agir.

Chaque jour, les Canadiennes et les Canadiens sont exposés à un déluge de contenu haineux. Selon un récent sondage de la Fondation canadienne des relations raciales, 42 pour cent des personnes au pays ont été témoins ou victimes de commentaires qui incitent à la violence en ligne. Il est encore plus troublant de constater que les jeunes âgés de 18 à 29 ans et les personnes racialisées sont presque trois fois plus susceptibles d’être la cible de propos haineux en ligne. La haine en ligne peut également entraîner de la violence dans le monde réel, comme le démontrent les récentes tueries à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, et à Pittsburgh, en Pennsylvanie.   

Nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre.   

Aux États-Unis, le récent témoignage d’une lanceuse d’alerte a démontré que l’industrie des médias sociaux n’a pas la volonté de s’autoréglementer. Les fournisseurs de réseaux sociaux savent comment rendre leurs plateformes plus sécuritaires, mais n’apporteront pas les changements nécessaires sans réglementation gouvernementale. Ils ont constamment tendance à faire passer leurs profits devant le bien-être de leurs utilisateurs. Il incombe donc au gouvernement de veiller à ce que les espaces virtuels n’encouragent pas la haine ou les propos haineux. 

Il y a moyen de changer les choses. La protection des Canadiens contre la haine en ligne et le respect du droit à la libre expression ne s’annulent pas l’un l’autre. Un projet de loi soigneusement formulé peut accomplir ces deux objectifs à la fois. 

Nous saluons l’engagement de votre gouvernement à lutter contre la haine en ligne et nous sommes impatients de travailler avec vous pour veiller à ce que le futur projet de loi devienne la nouvelle norme internationale pour s’attaquer à ce problème. 

Nous vous prions d’agréer, Messieurs les Ministres, l’expression de notre considération distinguée. 

ACAO (African Canadian Association of Ottawa)
Ahmadiyya Muslim Jama`at Canada
Église anglicane du Canada
Comité national arménien du Canada
La communauté bahá’íe du Canada
British Columbia Assembly of First Nations
Caucus Rabbinique Canadien
La Fierté dans la Capitale
Centre consultatif des relations juives et israéliennes
Cordoba Centre for Civic Engagement and Leadership
Église évangélique luthérienne au Canada
Fédération des Canadiens noirs
Ghanaian-Canadian Associations of Ontario (GCAO)
Humura Association
Jewish Heritage Centre of Western Canada
M9 Médias
Église Communautaire Métropolitaine
Institut Mosaïque
Native Calgarian
S.U.C.C.E.S.S.
South Asian Bar Association of Toronto
Ukrainian Canadian Congress
L’Organisation mondiale des Sikhs du Canada

Stay in the know!

Get all the latest information from our Newsletter This Week in Canadian Jewish Avocacy.