fbpx

Declaration: les groupes de défense des droits demandent au gouvernement du Canada de prendre des mesures contre la haine en ligne durant le Mois du souvenir, de la condamnation et de la prévention des génocides

Avr 6, 2021 | Non classifié(e)

OTTAWA, ON— Ce mois marque le sixième anniversaire de l’adoption par la Chambre des communes de la motion M-587 reconnaissant le mois d’avril comme le Mois de la commémoration, de la condamnation et de la prévention du génocide au Canada.

À cette occasion, une coalition d’organisations de défense des droits qui inclut le Comité national arménien du Canada (CNAC), le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), le Congrès des Ukrainiens Canadiens (CUC), l’Association Humura, le Projet Abraham, le Réseau de droits de la personne Rohingya et le Projet de promotion des droits des Ouïghours ont fait la déclaration conjointe suivante :

Alors que nous nous efforçons collectivement de faire face à l’actuelle pandémie de la COVID-19, nous prenons toute la mesure de l’importance d’être unis et solidaires en cette période difficile. Nos organisations sont profondément préoccupées par la montée des incidents en ligne liés à la haine à travers le Canada et de par le monde.

Notre expérience de l’histoire a démontré à plusieurs reprises qu’en période d’incertitude, ce sont les plus vulnérables qui sont confrontés aux plus grands défis. Malheureusement, dans cette situation de pandémie, les circonstances n’ont pas dérogé à la règle.

Nous ne savons que trop bien qu’à l’origine des génocides se trouvent des mots qui visent et déshumanisent des groupes de personnes. C’est pourquoi il est essentiel de combattre la haine en ligne à sa source.

Nos organisations souhaitent aussi marquer cette occasion en lançant une nouvelle vidéo qui dresse le portrait des survivants et des descendants de génocides, actuels et passés, dont les expériences nous servent de rappel quant à l’importance de préserver leurs récits.

https://youtu.be/suUnk637cBU

Par conséquent, nous demandons au gouvernement du Canada d’adopter sa politique sur la haine en ligne, fondée sur le travail entrepris par le Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes lors de la précédente législature. En outre, nous prions instamment le Parlement du Canada de rétablir le Groupe parlementaire multipartite pour la prévention du génocide et de lui allouer tous les moyens et le budget nécessaires afin de mener à bien son mandat et de montrer la voie dans le combat contre le génocide et la haine.

Nos efforts concertés en vue de combattre la haine, l’injustice et la discrimination nous ont conduit à de nombreux succès et à l’avènement d’un Canada plus fort et plus diversifié. Nous restons confiants et nourrissont l’espoir que le gouvernement du Canada continuera d’œuvrer avec nous et nos communautés afin de veiller à ce que « plus jamais » signifie réellement « plus jamais ».

Cette année, afin de satisfaire aux exigences sanitaires actuelles, les communautés ont prévu d’organiser leurs événements en ligne.

Contexte

En 2015, avec le soutien de tous les principaux partis, la Chambre des communes a adopté à l’unanimité la motion M-587 qui reconnaît le mois d’avril comme le Mois de la commémoration, de la condamnation et de la prévention du génocide.

Cette motion commémore les génocides actuellement reconnus par le Canada: l’Holocauste, l’Holodomor en Ukraine, le génocide des Tutsis au Rwanda et le génocide arménien de 1915. Le Parlement a aussi reconnu le génocide bosniaque et le génocide actuellement en cours des Yezidi de Syrie et d’Iraq, le génocide des Rohingya au Myanmar et le génocide en cours des Ouïghours en Chine. La motion officielle a reconnu le génocide des Roms perpétré par les Nazis et leurs collaborateurs durant la Seconde Guerre mondiale et a déclaré le 2 août une journée officielle de commémoration en l’honneur des victimes et des survivants Roms et Sintis.

Lors de la précédente législature, le Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes a étudié la haine en ligne, tenu des audiences et reçu les témoignages écrits de dizaines d’organisations et de personnes à travers le pays sur ce sujet de première importance. En juin 2019, le Comité a publié un rapport où sont émises neuf recommandations afin d’aborder le problème inquiétant et de plus en plus pressant de la haine en ligne.

Le gouvernement du Canada a indiqué qu’il allait déposer des mesures législatives fondées sur le rapport du Comité dans les semaines à venir.

Au sujet des partenaires de la Coalition

  • Le Comité national arménien du Canada est l’organisation arménienne-canadienne la plus importante et la plus influente militant pour les droits de la personne.
  • Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) représente les intérêts des Fédérations juives du Canada.
  • L’association rwandaise Humura a été fondée dans le but de veiller à ce que le génocide commis envers les Batutsis du Rwanda ne tombe jamais dans l’oubli.
  • Le Congrès des Ukrainiens Canadiens (CUC) exprime la voix de la communauté ukrainienne canadienne (1,4 million de personnes) et rassemble les organisations ukrainiennes canadiennes nationales, provinciales et locales.
  • Romanipe est une organisation à but non lucratif qui a pour objectif de défendre la dignité et les droits humains des populations roms à travers le monde.
  • Le Projet Abraham est une organisation caritative vouée à l’installation et l’intégration au Canada des Yezidis ayant survécu au génocide et à la traite des personnes.
  • Le Réseau de droits de la personne Rohingya est une organisation canadienne à but non lucratif enregistrée qui a pour vocation de sensibiliser l’opinion quant au sort des Rohingya à travers un travail d’éducation, de promotion, et de documentation de la situation des droits de la personne dans les camps de réfugiés et les villages rohingya au Bangladesh et au Myanmar.
  • Le Projet de promotion des droits des Ouïghours est une organisation qui a pour objectif la recherche, la documentation et la promotion des droits de la personne du peuple ouïghour au Turkestan oriental à travers une campagne nationale et mondiale.

Stay in the know!

Get all the latest information from our Newsletter CIJA: Week in Review

Stay In The Know

Sign up for email updates and never miss out on Canadian. Jewish. Advocacy.