fbpx

La communauté juive réagit à la décision de l’Université McGill de s’opposer à la politique antisémite de son Association étudiante

Mar 28, 2022 | Communiqués de presse

Montréal — 25 mars 2022 — La division Hillel GenMTL, la Fédération CJA et son agence de représentation, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), félicitent l’administration de l’Université McGill d’avoir adopté des mesures concrètes relativement au référendum toxique et polarisant organisé par l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM). La direction de l’AÉUM avait ignoré la décision provisoire du Conseil judiciaire qui visait à suspendre le référendum en raison de graves réserves relativement à la « Politique de solidarité envers la Palestine » — qui est définie comme antisémite, polarisante et antidémocratique.

Le référendum de l’hiver 2022 de l’AÉUM contenait une question sur la possibilité d’adopter une « Politique de solidarité envers la Palestine ». Cette politique, bien que ne mentionnant pas le nom d’Israël, est une tentative à peine voilée de cibler, marginaliser et ostraciser les clubs juifs et pro-Israël sur le campus.

La politique préconise le désinvestissement et le boycottage, alors qu’elle fait campagne pour que l’Université en fasse autant, de toutes les sociétés et institutions qui pourraient être jugées complices d’« apartheid de la part d’autorités coloniales ».

Bien que le référendum ait été approuvé, celui-ci n’a pas encore été ratifié par le Conseil d’administration de l’AÉUM. De plus, les dirigeants de l’AÉUM ont été avisés par le vice-recteur Fabrice Lebeau de prendre des mesures correctrices pour éviter la résiliation de leur protocole d’entente par l’Université. Dans son message à la communauté de McGill, le vice-recteur a souligné que l’AÉUM avait agi « contrairement aux principes énoncés par l’AÉUM dans sa constitution ».

Parallèlement, à l’Université Concordia, une question contenue dans le tout récent référendum de l’association étudiante de l’université (la Concordia Student Union) incitait au boycottage et au désinvestissement des états et des entreprises pratiquant l’apartheid. Cette question a obtenu 86 % d’approbation. Selon leur point de vue, la définition de l’apartheid devrait être basée sur des rapports largement rejetés et antisémites d’Amnistie internationale et de Human Rights Watch, qui accusent Israël d’apartheid.

Déclarations :
Danielle Fuchs, présidente de Hillel Montréal

« Les dernières semaines ont été particulièrement stressantes pour les étudiants juifs de l’Université McGill. Certains d’entre nous ont été humiliés publiquement et accusés d’être xénophobes, racistes ou même de travailler pour le gouvernement israélien. Les médias sociaux ont eux aussi été submergés de propos antisémites. Les étudiants juifs avaient peur, surtout ceux d’entre nous dont les visages et les noms sont associés à la vie juive sur le campus de McGill. J’ai hésité plus que jamais à porter des articles de vêtements qui m’identifiaient comme Juive ou à mentionner que je suis Juive à mes camarades de classe. J’avais beaucoup de difficulté à me concentrer sur mes études. »

Nicole Nashen, présidente de Hillel Concordia  

« Depuis deux semaines, plusieurs étudiants ont communiqué avec moi pour m’expliquer qu’ils avaient peur et qu’ils se sentaient mal à l’aise sur le campus à cause de la campagne sur l’apartheid. Certains étudiants m’ont dit des choses comme : “Quand j’ai reçu leurs dépliants, j’ai eu l’impression qu’ils faisaient campagne contre moi.” J’ai aussi vu la communauté juive de Concordia se tenir ensemble, et ses membres s’épauler les uns les autres. La fierté que j’ai éprouvée au sein de la communauté juive de Concordia était tellement plus forte que la haine que je ressentais sur le campus, et j’en suis fière. »

Jessica Itzcovitch, responsable de la représentation sur les campus — Hillel, Fédération CJA

« En plus de devenir de plus en plus généralisé sur les campus, l’antisémitisme devient institutionnalisé dans les associations étudiantes. À cause de politiques rédigées soigneusement, les étudiants et les groupes juifs et pro-Israël sont exclus de la vie étudiante. C’est extrêmement troublant de voir des politiques cibler aussi ouvertement les groupes juifs sous le prétexte de la justice sociale. »

Naomi Mazer, directrice de Hillel Montréal, Engament étudiant, Fédération CJA

« Le double standard imposé à Israël dans les associations étudiantes est sans pareil. Année après année, ces associations se concentrent sur la condamnation d’Israël. À plusieurs reprises, nous voyons nos étudiants être critiqués et diabolisés pour leur affiliation à Israël. Le sentiment antisioniste qui mène à exclure et à pénaliser les étudiants juifs pour leur identité et leur affiliation à Israël est fréquent. La situation actuelle à l’AÉUM est une pure violation du processus démocratique, et nous nous attendons à ce que la direction de l’Université McGill corrige cette injustice et s’occupe de l’environnement toxique répandu dans les universités montréalaises. Nous attendons le jour où les étudiants juifs pourront afficher fièrement leur identité et exprimer leurs opinions sans peur. »

Eta Yudin, vice-présidente, Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) Québec

« Nous avons immédiatement porté à l’attention de la haute direction nos préoccupations au sujet du référendum conflictuel et inconstitutionnel de l’Association étudiante de McGill tenu ces dernières semaines. Je me réjouis à l’idée que la principale Suzanne Fortier et que le vice-recteur Fabrice Lebeau aient démontré du leadership en abordant cette situation d’une grande importance.

L’antisémitisme, l’intolérance et les tentatives de polarisation n’ont pas leur place sur les campus. Nombreux sont les étudiants et les parents qui nous mentionnent les conséquences néfastes de ces campagnes sur leur santé mentale et leur bien-être. Nous continuerons de collaborer avec nos partenaires Fédération CJA et Hillel pour lutter contre l’antisémitisme et le racisme et pour construire des ponts. Il est rassurant de savoir que la direction de l’Université McGill respecte son engagement d’offrir un environnement inclusif et sécuritaire à tous les étudiants. »

Yair Szlak, chef de la direction de la Fédération CJA 

« Nous sommes heureux que l’Université McGill ait jugé que la détérioration de la situation créait une “polarisation extrême” et encourageait une “culture de l’ostracisation et de mépris en raison de l’identité, de la religion ou des opinions politiques des étudiants et que cette situation était contraire aux valeurs d’intégration, de diversité et de respect de l’Université”. Je félicite notre agence de représentation, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), pour son étroite collaboration avec notre organisation étudiante, le Hillel, et pour le dialogue qu’elle a établi avec l’administration de l’Université. Mais avant tout, nos étudiants méritent des félicitations pour leur détermination à défendre leurs convictions dans un environnement hostile. »

À propos d’Hillel

Hillel Montréal est le fruit d’une initiative de la Fédération CJA. Cette dernière, par le biais de son département Identité juive Montréal, propose un large éventail de programmes destinés à favoriser l’engagement et le renforcement de l’identité juive : Hillel Montréal en fait partie.

La mission d’Hillel Montréal est d’enrichir la vie des étudiants juifs au sein des universités et dans les CÉGEPS, ainsi que de soutenir et d’encourager des projets étudiants promouvant les valeurs juives. Hillel Montréal est un espace non confessionnel, pluraliste et sécuritaire qui répond aux besoins de tous les jeunes juifs. Ces derniers sont invités à participer au maintien d’une communauté juive jeune et dynamique, grâce à du bénévolat et à des programmes créés par les étudiants. Hillel Montréal encourage le développement des compétences en leadership afin d’équiper dès aujourd’hui les leaders de demain avec les clés de la réussite. Nous sommes fiers de nos opinions pro-Israël/sioniste et de représenter un espace où les étudiants peuvent s’instruire et s’ouvrir à de nouvelles perspectives. Grâce à Hillel Montréal, les étudiants peuvent apprendre à communiquer et à être respectueusement en désaccord les uns avec les autres. Hillel Montréal s’efforce d’être un acteur et partenaire précieux au sein de la communauté étudiante dans son ensemble

À propos du Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA)

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) est l’agence de représentation des Fédérations juives de l’ensemble du Canada.

À propos de la Fédération CJA          

Depuis plus de cent ans, la Fédération CJA est au cœur de la communauté juive organisée de Montréal. En partenariat avec un vaste réseau d’agences et d’organisations locales, nationales et internationales, elle bâtit et soutient la communauté en exerçant du leadership et en appuyant la prestation de services et de programmes qui viennent en aide tant aux personnes vulnérables ainsi qu’à celles dans le besoin. Elle contribue à assurer un avenir prometteur à la communauté juive, elle défend les intérêts de cette dernière et elle a une incidence positive sur les enjeux qui touchent l’ensemble de la société.

-30-

Contact média :

Glenn J. Nashen
Directeur, Relations avec les médias et communication de crise
Marketing Stratégique et communications
Fédération CJA

1 Carré Cummings | 5151, chemin de la Côte Ste-Catherine
Montréal, Québec  H3W 1M6
514 734-1327

[email protected]

Stay in the know!

Get all the latest information from our Newsletter CIJA: Week in Review