fbpx

Au revoir et merci ! Ce fut un honneur.

Jan 18, 2019 | WFOC

C’est le dernier mot que je vous adresse en ma qualité de président du conseil d’administration du CIJA. Ce fut une joie et un privilège de vous servir, vous – nos chers électeurs – et cette organisation depuis quatre ans.

Tout d’abord, permettez-moi de vous présenter nos nouveaux coprésidents, Joel Reitman et Jeffrey Rosenthal, des leaders laïcs de longue date du CIJA qui, pendant de nombreuses années, ont joué un rôle important dans la défense des droits des Juifs canadiens. Joel et Jeff s’adresseront également directement à vous au cours des prochaines semaines. Ce ne sont pas seulement des personnes accomplies et des leaders laïcs, ce sont aussi de bons amis, et je leur souhaite beaucoup de succès alors qu’ils dirigent cette organisation vers un avenir passionnant et plein de défis.

J’aimerais remercier tous les directeurs sortants qui ont servi notre communauté en siégeant au conseil d’administration du CIJA, en particulier David Koschitzky, le président sortant, qui a été pour moi un excellent mentor et un grand ami. J’aimerais également souhaiter la bienvenue aux nouveaux membres qui ont été choisis pour leurs compétences, leur leadership et leur passion pour notre cause commune.

Vous pouvez en apprendre davantage sur l’élection des membres de notre conseil d’administration en cliquant ici et vous pouvez lire notre communiqué de presse sur le renouvellement du conseil de cette année en cliquant ici.

Tout ce que le CIJA a accompli est le résultat de trois éléments clés : les conseils et l’expertise de nos leaders laïcs dévoués et de notre personnel professionnel, le soutien de nos partenaires de la Fédération, et l’engagement et l’activisme de membres de la communauté comme vous. Ensemble, nous avons accompli énormément de choses au cours des quatre dernières années. Je vous rappellerai seulement ces quelques exemples :

  • La mobilisation de dizaines de milliers de militants de base dans les communautés juives à travers le Canada sur des questions conséquentes allant de la discrimination génétique aux soins palliatifs, de la sécurité communautaire à la lutte contre l’antisémitisme, du soutien à Israël à la demande de comptes à l’Iran
  • La lutte contre l’antisémitisme et la haine par la modification du Code criminel pour faire en sorte que ceux qui vandalisent les écoles religieuses et les centres communautaires soient punis le plus sévèrement possible
  • La création du Programme national de sécurité communautaire visant à offrir de la formation et des vérifications en matière de sécurité dans les communautés de l’ensemble du Canada
  • Le renforcement de nos relations avec les autres communautés religieuses et ethniques et avec la société civile
  • Le maintien de l’appui multipartite à Israël dans des circonstances politiques de plus en plus difficiles
  • L’intervention visant à prévenir la mauvaise application de la réglementation gouvernementale qui aurait eu pour effet d’interdire la production de viande cachère au Canada
  • La réduction considérable du nombre et de l’efficacité des activités BDS sur nos campus
  • Les efforts pour changer les politiques publiques qui ont un impact sur les membres les plus vulnérables de la communauté juive, y compris les personnes handicapées
  • L’exécution de douzaines de consultations de base dans 10 villes canadiennes, pour entendre directement des milliers de membres engagés de la communauté au sujet de points qu’ils considéraient comme importants pour notre programme.

Je vous encourage à consulter le Guide des enjeux fédéraux du CIJA pour découvrir nos activités prévues pour les prochains mois.

Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli, et je suis particulièrement heureux que près de 100 000 actions aient été entreprises par des activistes de la communauté juive comme vous par l’entremise du CIJA au cours des quatre dernières années. Je suis également touché par les innombrables messages de soutien que nous avons reçus pour notre travail.

Enfin, quelques réflexions personnelles.

La première est que le CIJA, et la communauté juive qu’il représente, est une force formidable. Lorsque les Juifs canadiens modernes se sont organisés pour la première fois dans les années 1920, nous n’avions qu’un lien limité avec le secteur politique. Lorsque nous avons lancé un appel à l’aide pour les réfugiés juifs fuyant l’Allemagne nazie, personne n’a répondu à notre appel. Notre communauté est maintenant tellement engagée dans le processus politique et apporte une telle contribution au Canada que ceux qui sont au pouvoir nous appellent pour les aider à gérer des dossiers difficiles, que ce soit au sein de la communauté juive au Canada ou en Israël.  La réaction immédiate et sans ambiguïté de notre secteur politique à Pittsburgh illustre à quel point les juifs canadiens sont profondément intégrés dans la société canadienne. À bien des égards, nous sommes le Canada.

Ma deuxième réflexion concerne le lien entre le Canada et Israël, qui est incroyablement fort ! Nos deux pays sont inextricablement liés sur les plans politique, académique et économique.  Les Israéliens tiennent les Canadiens en haute estime, et les Canadiens qui ont la chance de le constater par eux-mêmes développent également une haute estime pour le peuple et la terre d’Israël. J’ai fièrement été témoin de cette amitié et de ce respect mutuels à maintes reprises, notamment lors de la visite du premier ministre Harper en 2014, en compagnie des premiers ministres Trudeau, Harper et Chrétien aux funérailles de Shimon Peres, et de la visite du ministre Freeland l’an dernier. Ces occasions s’ajoutent aux nombreuses autres occasions qui m’ont été offertes de diriger des délégations qui ont été chaleureusement accueillies par tous les acteurs politiques de la région.

Le Canada est perçu comme un acteur crédible, et notre collectivité joue un rôle vital et responsable dans la promotion de la paix dans la région. La découverte d’Israël avec nos députés pour qui c’était la première visite du pays dans le cadre d’une mission parlementaire a également été mémorable parce que j’ai été témoin – à maintes reprises – du miracle qu’est Israël aux yeux des personnes qui découvrent le pays pour la première fois.

Troisièmement, je suis reconnaissant d’avoir bénéficié de la réflexion du personnel dévoué du CIJA, dirigé par notre PDG Shimon Koffler Fogel. Shimon et son équipe suivent de très près nos enjeux et ont une perspective éclairée, stratégique et réfléchie sur les enjeux qui touchent notre communauté. Ces professionnels dévoués travaillent sans relâche pour nous chaque jour – pour eux, le CIJA est plus qu’un travail, c’est une passion.

Enfin, au cours des quatre dernières années, j’ai appris que nos dirigeants politiques de tous les horizons nous ressemblent à bien des égards. Ils s’investissent. Ils veulent travailler avec nous, ils veulenté tablir des relations, ils veulent que nous leur parlions des enjeux. Dans bien des cas, ils sont nos alliés. Il n’y a pas de preuve plus claire de cela que les commentaires sans ambiguïté que le premier ministre Trudeau a faits en condamnant la campagne BDS lors d’une assemblée publique à l’Université Brock à St Catharines, en Ontario, mardi soir. Les commentaires du PM sont le résultat naturel de la relation solide et résiliente que nous avons établie au cours de la dernière décennie.

Ce fut un honneur et un privilège de vous servir à titre de président du CIJA. Avant de vous quitter, j’aimerais vous demander de continuer à vous engager passionnément à la défense des Juifs au Canada

Je vous salue chaleureusement et vous dis au revoir à tous.

David J. Cape

Stay in the know!

Get all the latest information from our Newsletter CIJA: Week in Review

Stay In The Know

Sign up for email updates and never miss out on Canadian. Jewish. Advocacy.