fbpx

Communiqué de presse : Le CIJA félicite le gouvernement pour son annonce concernant les excuses pour St. Louis

Mai 8, 2018 | Non classifié(e)

8 mai 2018

Toronto, ON – Aujourd’hui, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) félicite le premier ministre Justin Trudeau pour avoir annoncé la présentation d’excuses officielles à la Chambre des communes au sujet du rejet canadien des réfugiés juifs à bord du MS St. Louis en 1939. L’annonce a eu lieu lors d’un gala à Toronto pour marquer les 30 ans de la Marche des vivants (MOL), en l’honneur des éducateurs survivants de l’Holocauste et du directeur national de la MOL, Eli Rubenstein.

En réponse, le PDG du CIJA, Shimon Koffler Fogel, a fait la déclaration suivante :

« Nous applaudissons le premier ministre pour s’être engagé à présenter des excuses officielles à la Chambre des communes pour l’incident du St. Louis – un exemple honteux de la politique “aucun c’est déjà trop” du Canada à l’égard des réfugiés juifs fuyant la persécution nazie.

Le Canada est extraordinaire non seulement parce que nous nous efforçons de défendre les idéaux les plus nobles, mais aussi parce que nous avons le courage d’aborder les moments de notre histoire où nous avons failli à la tâche. L’annonce d’aujourd’hui s’appuie sur la décision du gouvernement précédent d’ériger la Roue de la conscience au Quai 21 à Halifax, pour nous rappeler les leçons que nous devons tirer de cet incident douloureux.

Des excuses officielles résonneront fortement auprès des survivants de l’Holocauste et leurs familles, y compris les passagers du St. Louis qui vivent au Canada aujourd’hui. Elles confirmeront également la vigilance continue du Canada dans la lutte continue contre l’antisémitisme. »

-30-

Contexte :

  • En mai 1939, le MS St. Louis, un paquebot transportant des Juifs européens fuyant l’Allemagne nazie et cherchant refuge, arriva à Cuba. Malgré le danger imminent en Allemagne, plus de 900 de ses passagers se sont vu refuser l’admission à Cuba et aux États-Unis. Ignorant les appels à la compassion, le gouvernement du Canada a refusé d’admettre un seul passager. Le navire est retourné en Europe. Des centaines de personnes ont par la suite été assassinées lors de l’Holocauste.
  • L’incident du St. Louis reflétait la politique restrictive du Canada à l’égard de l’immigration juive avant l’Holocauste. À l’époque, les Juifs faisaient face à une intolérance sociale et institutionnelle importante au Canada. Les Canadiens juifs faisaient face à des quotas discriminatoires limitant l’admission aux programmes universitaires, ainsi qu’à des interdictions de nombreux clubs sociaux et sociétés. On rapporte l’existence de panneaux dans certains parcs publics déclarant « Les chiens et les Juifs sont interdits ».
  • À l’occasion du Yom ha-Shoah (Jour commémoratif de l’Holocauste, le 11 avril 2018), le CIJA a lancé une lettre ouverte encourageant le premier ministre à présenter des excuses officielles à la Chambre des communes pour le St. Louis. En quelques jours, millier des Canadiens ont ajouté leur nom à la lettre.
  • Avec l’appui de tous les partis, les gouvernements précédents ont présenté des excuses officielles à la Chambre des communes pour les injustices historiques commises par des fonctionnaires canadiens. Cela comprend des excuses pour l’internement des Canadiens japonais pendant la Seconde Guerre mondiale (1988), la taxe d’entrée relative à l’immigration chinoise (2006), le système des pensionnats indiens du Canada (2008), le Komagata Maru (2016) et l’intolérance systématique des Canadiens LGBTQ+ (2017).

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) est le porte-parole des Fédérations juives du Canada-UIA.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à communiquer avec :

David Ouellette
Vice-directeur, affaires publiques (Québec)
Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes
514-294-4420

Stay in the know!

Get all the latest information from our Newsletter CIJA: Week in Review