fbpx

Voyages d’étude en Israël

Le programme des voyages d’étude est l’activité la plus importante entreprise par le CIJA pour permettre aux Québécois et les Canadiens de faire l’expérience des réalités israéliennes, y compris le lien profond qui unit les Juifs à Israël.

Le programme de voyages d’étude du CIJA jouit d’une réputation inégalée parmi les décideurs et les personnes d’influence au sein du gouvernant, des médias, du milieu universitaire et de la société civile et représente une occasion unique de découvrir Israël.

En quoi consiste une voyage d’étude du CIJA en Israël?

Au cours de chaque voyage, les participants explorent pendant une semaine les différentes facettes d’Israël, telles que les visites guidées de la vieille ville de Jérusalem, Yad Vashem, la Knesset, la Cour suprême et des postes frontière le long du plateau du Golan. L’itinéraire est établi par le bureau du CIJA à Jérusalem composé d’une équipe dévouée d’expatriés canadiens qui possèdent des dizaines d’années d’expérience dans la conception de programmes s’adressant particulièrement à des auditoires québécois et canadiens.

Les participants à ces missions assistent à des séances d’information et des dîners en compagnie d’experts israéliens, juifs et arabes qui possèdent une vaste expérience au sein du gouvernement, des médias, de l’armée et des universités et qui représentent un large éventail de points de vue sur les diverses questions qui ont une incidence sur Israël et la région. Les participants ont également la possibilité de rencontrer les dirigeants de la communauté palestinienne.

Quels sont les résultats tangibles obtenus par les voyages du CIJA en Israël?

Le CIJA se fait un devoir d’informer les participants que leur présence n’est liée à aucune condition spécifique. Nous pensons que les connaissances acquises lors de leur visite en Israël parlent d’elles-mêmes. Ceux qui participent à ces missions ne peuvent revenir au pays que mieux informés sur Israël et le Moyen-Orient.

Par la même occasion, les missions ouvrent souvent la porte à la possibilité d’une plus grande coopération entre Canadiens, Québécois et Israéliens, au profit de toutes les parties. En 2013, par exemple, lors d’une mission conjointe du CIJA et du ministère des Affaires étrangères d’Israël organisée pour les présidents d’universités canadiennes, l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC) a signé un accord de partenariat avec son homologue israélien. Cet accord renforce officiellement les liens entre les universités israéliennes et toutes les universités et collèges canadiens financés par l’État.

La vice-présidente de l’AUCC, Christine Tausig Ford, qui a participé à la mission, a déclaré à l’époque :

« Ce fut une expérience très enrichissante. Nous avons beaucoup appris sur l’histoire et la culture d’Israël et nous avons rencontré des dirigeants universitaires et des scientifiques de talent qui nous ont parlé de leurs recherches en laboratoire. Les présidents d’universités canadiennes ont été fortement impressionnés par l’esprit innovateur d’Israël et son engagement tout aussi profond à la recherche fondamentale universitaire. »

Il existe d’innombrables exemples de participants aux missions du CIJA qui qualifient leur expérience de « révélatrice », allant même jusqu’à dire qu’elle a

« transformé leur vie ». Comme l’a déclaré Blake Leew, un étudiant inscrit au programme de maîtrise qui a participé à une mission universitaire en 2014 :

« J’ai terminé le voyage non seulement avec une meilleure compréhension des problèmes, mais aussi avec une plus grande conviction qu’ils sont discutés et résolus de manière modérée, équitable et équilibrée. Pour de nombreux participants, dont moi-même, le voyage a été une expérience profondément marquante qui aura des effets durables sur les choix faits après les études… »

Sean Wilson, un étudiant qui a participé à une autre mission du CIJA, a décrit comment son expérience l’a poussé à agir pour lutter contre le boycottage d’Israël sur son campus :

« En décembre 2012, la mission du CIJA en Israël organisée pour les jeunes dirigeants politiques a eu une influence considérable sur ma compréhension du Moyen-Orient. Seulement quatre mois après mon retour de cette mission, j’ai organisé une initiative fructueuse pour repousser un appel au boycottage d’Israël présenté par l’Union des étudiants de l’Université de Regina. »

« Je suis fier aujourd’hui de faire partie des amis d’Israël. Plus important encore, je suis fier d’avoir agi sur le campus selon mes convictions et d’avoir fait tout mon possible pour que l’Union des étudiants n’approuve plus une campagne de boycottage ouvertement discriminatoire. Le CIJA m’a donné les outils nécessaires pour pouvoir faire une différence. »

Ce ne sont que quelques exemples de la façon dont les missions d’information du CIJA en Israël permettent aux dirigeants actuels et futurs d’apprécier l’État juif, ses valeurs et les avantages d’une robuste relation entre le Canada, le Québec et Israël.

Quels sont les participants aux missions du CIJA en Israël?

Plus de 600 personnalités canadiennes et québécoises et jeunes leaders ont participé depuis 2011 aux missions du CIJA en Israël. Cela inclut des députés, le personnel politique, des militants, des présidents d’universités, des journalistes, des chrétiens, des dirigeants de mouvements étudiants, les autorités policières, des dirigeants des Premières nations et des militants de la société civile. Presque tous les participants étaient des Canadiens et des Québécois non-juifs. Environ un tiers des parlementaires du Canada ont participé à une mission du CIJA en Israël.

Le CIJA adapte souvent ses missions à des publics spécifiques, par exemple :

  • Les missions pour les députés canadiens offrent l’occasion aux participants de rencontrer des membres de la Knesset;
  • Au Québec des missions pour commentateurs politiques et journalistes culturels leur offrent la possibilité de faire l’expérience de la complexité et de la vitalité de la société israélienne.
  • Une mission pour les journalistes intéressés par la haute technologie permet aux participants de visiter un certain nombre d’importantes jeunes entreprises israéliennes ainsi que des centres de recherche et de développement établis par des entreprises de haute technologie en Israël;
  • Une mission d’entrepreneurs en construction écologique offre aux gens d’affaires canadiens l’occasion de visiter des entreprises israéliennes à la fine pointe du développement de technologies dans le domaine de l’énergie solaire et la conservation de l’eau;
  • Des missions universitaires permettent aux présidents d’universités et étudiants de deuxième cycle de rencontrer les représentants de grandes universités d’Israël, de la Banque d’Israël et des ministères du gouvernement israélien qui supervisent la politique financière et industrielle.

Comment sont financées les missions du CIJA en Israël?

Les missions du CIJA en Israël sont financées de trois façons par :

  • Le budget de base du CIJA.
  • Les donneurs canadiens qui choisissent de commanditer des missions qui ne font pas partie du budget de base du CIJA.
  • Les participants qui financent une partie des coûts de leur voyage.

Si vous êtes intéressé à commanditer une mission du CIJA ou de contribuer au programme de missions, vous êtes priés de nous contacter. Nous serons heureux de répondre à toutes vos questions.