fbpx

Fédération CJA, CIJA, Kol Yehouda : Aucune indication que la dégradation de la Synagogue Kol Yehouda était de nature antisémite

Jun 5, 2020 | Non classifié(e)

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

le 5 juin 2020

Fédération CJA, CIJA, Kol Yehouda : Aucune indication que la dégradation de la Synagogue Kol Yehouda était de nature antisémite

Montréal, le 5 juin 2020 – La semaine dernière, plusieurs médias ont rapporté un incident de vandalisme dans la petite synagogue Kol Yehouda située dans une maison privée à Côte-Saint-Luc. La Fédération CJA et son directeur de la sécurité communautaire Jacques Bisson, en coopération avec le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), ont travaillé en étroite collaboration avec le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et la direction de la synagogue, tandis qu’une enquête approfondie est actuellement en cours.

À ce stade, les rapports préliminaires indiquent que la Congrégation Kol Yehouda n’a pas été spécifiquement ciblée en tant qu’institution juive. La congrégation elle-même n’est pas visiblement identifiée de l’extérieur comme une synagogue et se trouve à quelques portes de l’une des plus grandes synagogues de Côte-Saint-Luc.\

« La Fédération CJA et le SPVM collaborent de longue date et notre directeur de la sécurité communautaire, travaille en étroite collaboration avec les institutions de la communauté juive de Montréal en matière de coordination de la sécurité », a déclaré le PDG de la Fédération CJA, Yair Szlak. « Bien que toute forme de vandalisme touchant une synagogue et des objets sacrés soit douloureuse et inacceptable, cet acte criminel semble être un délit d’effraction. Nous sommes convaincus que le SPVM fait tout son possible pour trouver le ou les auteurs de cet incident ».

« La dégradation d’un lieu de culte et d’ objets rituels nous touchent toujours de plein fouet, mais nous devons nous laisser guider par les faits. À ce jour, il n’y a aucun indice ou signe révélateur d’un crime ou d’un acte de vandalisme à caractère antisémite. Nous continuerons à travailler avec le SPVM et nos partenaires de la Fédération CJA pour faire en sorte que la vérité soit établie », a ajouté Eta Yudin, vice-présidente (Québec) du CIJA.

« Notre petite synagogue est très chère à notre congrégation et la découverte des dégâts nous a brisé le cœur.  Grâce à l’enquête du SPVM et au soutien de la Fédération CJA, nous comprenons maintenant que l’incident était probablement un cas d’effraction opportuniste », a conclu Daniel Amar de la congrégation Kol Yehouda.

The Centre for Israel and Jewish Affairs (CIJA) is the advocacy agent of the Jewish Federations of Canada, including UJA Federation of Greater Toronto
-30-

Stay in the know!

Get all the latest information from our Newsletter CIJA: Week in Review